Rechercher
  • guidanceparentale5

L’éducation n’aime pas les « si » :

OU Comment favoriser la coopération

de nos enfants au quotidien ?


" Si tu ne te dépêches pas, nous serons en retard !"

" Si tu ne mets pas ton pyjama tout de suite, je ne te lirai pas d’histoire ce soir !"

" Si tu ne finis pas ton assiette, tu n’auras pas le temps de jouer ! "

" Si tu ne mets pas ton manteau tout de suite, tu n’auras pas ... "

" Si tu ne m’écoutes pas … "

" Si tu ne ranges pas …. "

" Si tu ne vas pas faire ton bain…"

Pensez vous que cette formulation favorise la coopération de nos enfants ? Pas certain.

=> Cette formulation transmet à nos enfants, notre agacement, notre impatience. Et vous serez d'accord avec moi, à chaque fois, nous finissons, nous parents, par nous énerver, et nos chers et tendres enfants par nous regarder avec un air stupéfait !

Soyez s'en sur : L’éducation n’aime pas les « SI »


= > Afin de coopérer avec nous, nos enfants doivent : nous entendre, nous comprendre, projeter l'action demander et enfin l'exécuter...
Alors RAPPELEZ VOUS que le cerveau de votre enfant est immature et lent : Ainsi vous devez lui adresser vos demandes avec des formulations simples et précises.

Ma proposition afin de favoriser la coopération de votre enfant :

1. Assurez vous d'être entendu :

N’hésitez pas à entrer en contact physique avec lui :

- en le regardant dans les yeux,

- en posant votre main sur son bras ...

2.Utiliser son prénom afin qu'il se sente directement concerné.

Le prénom individualise la demande et interpelle l'enfant dans son activité.

3. Faites une demande claire et précise en utilisant systématiquement le "je"

" Je te demande de mettre ton pyjama" -

3. Accordez vous à son temps

Je crois que c'est l'étape la plus complexe pour nous parents qui ne vivons qu'au rythme de notre montre!

Mais rappelez vous les enfants n'ont pas notre notion du temps :

- ils ne savent pas lire l’heure,

- ils ne savent pas anticiper les suites de la journée.

4. Soyez un adulte visible et disponible :

Il est certain que si partez à vos occupations, votre enfant retrouvera son imaginaire !

5. Répétez votre proposition sur le même ton avec un regard bienveillant :

une fois,

deux fois,

trois fois voir plus...

La patience est souvent le mettre mot du gain de temps !


Testez c’est l’adopter …

67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout